Cérémonie de lancement du projet [Assistance à la population touchée par la crise en cas d’épidémies, de catastrophes naturelles et de retours] Budget supplémentaire 2018 avec OIM.

2019/8/20
 
 

 Le 8 Juillet, l’Ambassadeur Miyashita a assisté à la cérémonie de lancement du projet d’assistance aux populations touchées par la crise en ce qui concerne les épidémies, les catastrophes naturelles et les retours. Le gouvernement Japonais a injecté 1 million de dollars américains à l’OIM pour la prévention des épidémies, des catastrophes naturelles et des rapatriés.


(Ambassadeur Miyashita, Secretaire Permanent au Ministère des Affaires Etrangère Mme. Morgan, Représentante de l’OIM, Maire de la ville de Bujumbura).

 

  Mme. Morgan, la représentante de l’OIM a déclaré dans son allocution : “Grâce à l’assistance du Gouvernement Japonais, l’OIM Burundi est en mesure de contribuer à la prévention des épidémies, d’aider les victimes des catastrophes naturelles et d’aider les rapatriés. Je voudrais exprimer ma gratitude au Gouvernement du Japon.

 


(A partir du gauche, Ambassadeur Miyashita, Secrétaire Permanent au Ministère des Affaires Etrangère, Mme. Morgan, Représentative de l’OIM)

 

Secrétaire Permanent au Ministère des Affaires Etrangères, a déclaré dans son discours: “Au nom du Gouvernement du Burundi, je voudrais exprimer ma sincère gratitude au Gouvernement du Japon. Le Burundi est confronté à des catastrophes naturelles et la prévention de ces crises est le fondement du développement social et économique du pays. Le Japon et le Burundi entretiennent d’excellentes relations et j’aimerais remercier à nouveau le Gouvernement du Japon.”

 

 L’Ambassadeur Miyashita a déclaré dans son discours: “Le Japon et l’OIM conçoivent trois projets avec un budget d’un million de dollars américains. L’un des projets consiste à aider les personnes touchées par les catastrophes naturelles. Le Japon a connu des nombreuses catastrophes naturelles et nous savons à quel point il est important. Je suis très heureux aujourd’hui de fournir une trousse de crise aux personnes touchées. Je suis également heureux de constater qu’avec le financement de ce projet, un personnel Japonais est recruté. De plus, dans le cadre de ce projet, des produits Japonais sont utilisés. En outre, il s’agit du premier projet mis en œuvre conjointement avec une ONG Japonaise, Je valorise ces points.”
 

(Ambassador Miyashita)